Suivez les rendez-vous incontournables B2B


Pour aller plus loin, inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir tous les mois, les articles les plus lus et les rendez-vous incontournables

Le CRM, un outil taillé pour les PME

 

crm pour pme grand

Fin des idées reçues. Et si les logiciels de gestion de la relation client (CRM) étaient aussi pensés pour les PME ? Vision opérationnelle, mobilité, connaissance client… ne vous privez plus.

Adopter une solution CRM ne dépend pas de la taille de son entreprise. « N’importe quelle société a besoin de connaître ses clients, de mieux répondre à leurs besoins, d’être plus efficace dans sa prospection commerciale et d’augmenter la satisfaction de sa clientèle », résume Franck Boulanger, product manager chez INES CRM. De ce point de vue, la question de l'utilité ou non d'un CRM ne se pose plus : il est indispensable.

 

Construire un CRM orienté métier

 

Mais ce n'est pas parce que tout le monde en a besoin que tout le monde doit utiliser le même CRM. Aujourd'hui, la plupart des PME ont accès aux mêmes services que les grands groupes en matière de logiciels de relation client – d'autant plus avec le développement du SaaS – mais il est important de s'équiper d’une solution taillée pour leurs besoins. Pour cela, il n'y a pas de secret, l’outil CRM doit être « orienté métier » pour s'adapter au contexte d'utilisation de l’entreprise. À la clé, des champs plus personnalisés, des données mieux segmentées et correspondant réellement aux besoins des commerciaux qui exploitent cet outil au quotidien.

 

Entrer dans une logique d'achat

 

Les plus sceptiques diront qu'un simple fichier Excel est capable d'apporter ces informations. Ils n'ont pas tout à fait tort, mais ils passent à côté de l'atout majeur d'un CRM. « Il y a quelques temps, les PME avaient dans l’esprit que le CRM devait être un outil orienté “ventes”, avec en priorité la gestion des rendez-vous et un carnet de contacts conséquent, se souvient Sébastien Henrot. Mais elles comprennent désormais que leurs clients ont d'autres attentes, que leurs concurrents se positionnent différemment et que nous sommes entrés dans une logique de parcours d’achat. » Celle-ci consiste à mieux connaître son client, pour faire les bonnes propositions au bon moment, mieux le fidéliser et en faire un véritable vecteur de croissance. Et c'est là que le CRM prend toute sa valeur. Sébastien Henrot se rappelle : « Nous avions parmis nos clients une PMI qui n'utilisait la solution INES CRM que pour un usage purement commercial. Nous lui avons montré que, grâce à l’outil, elle était capable de suivre et d’améliorer sa satisfaction client, de gérer les incidents et les contrats, mais aussi de coupler le CRM avec d'autres outils de son système d'information. Et donc de disposer d’une vision 360° de l’ensemble de ses clients. »


La valeur d'une entreprise repose aussi sur sa connaissance client

 

Autre atout des solutions CRM : la sauvegarde et la valorisation de toutes les données recueillies par tous les salariés d'une entreprise. Un véritable trésor, bien souvent mal exploité et peu protégé. « On entend souvent des chefs d'entreprises nous dire : “Mon commercial est sur la route et il garde son fichier client avec lui” », raconte Franck Boulanger. On imagine bien tous les problèmes que cela peut poser lorsqu'un tel élément clé est absent des locaux de l'entreprise ou pire, lorsqu’il la quitte. « Un commercial qui part d'une PME avec sa connaissance client, cela se révèle très préjudiciable pour l'entreprise », prévient le product manager.

L'usage d'un CRM supprime ce risque. En cas de départ ou d’absence, le collaborateur remplaçant bénéficie d'un fichier enrichi avec toute la traçabilité des échanges et l'historique de la relation client. Pour un entrepreneur, ces bases de données représentent aussi une incroyable valeur ajoutée, notamment en cas de rachat de son entreprise. « Dans une époque désormais régie par la donnée, ce qui fait la valeur d'une entreprise, ce n'est pas seulement son chiffre d'affaires, précise Franck Boulanger. C’est aussi et surtout la connaissance qu’elle a de ses clients. » 

DONNEZ DU POUVOIR À VOS COMMERCIAUX !

Signez plus de contrats grâce au logiciel de gestion de la force de vente INES


Découvrez l'expérience de Brioude Internet :

"Nous voulions regrouper l’ensemble de la vie de notre client au sein d’un seul et même outil, du téléchargement d’un livre blanc jusqu’aux étapes de gestion du projet, pour améliorer toujours plus la qualité de service "

BRIOUDE INTERNET

 

 

Franck                                                                                      SHE

 

Franck Boulanger                                                                                Sébastien Henrot

Product manager - INES CRM                                                            Directeur général - INES CRM  

 

brune

 

Brune Wibaux

Digital marketing manager - INES CRM 

Share

Ces articles peuvent vous intéresser : Les bonnes pratiques CRM

Faire du CRM un atout marketing en trois points clés

atout marketing petitMarketeurs, faites du CRM votre meilleur ami ! Collecte, qualification, centralisation, partage… avec le CRM, le parcours de la donnée client s’automatise pour optimiser vos actions marketing.Comment améliorer les performances de ses campagnes marketing ? C’est bien là toute la problématique des marketeurs. Une solution : le CRM. Clé de voûte de la gestion des données, cet outil - quand il est correctement utilisé - signe la fin de vos tableaux Excels, parfois difficiles à analyser et bien souvent incomplets. A la clé : des taux de performance multipliés pour toutes vos actions marketing.

Lire la suite...

Segmentation des données CRM : je fais le bon choix !

segmentation petitImagine-t-on des campagnes marketing non ciblées ? Votre base de données doit disposer d'informations complètes, fiables, actualisées et segmentées avec pertinence. Mais comment bien effectuer cette segmentation des données ?

 

 

Lire la suite...

CRM : la fin des données inutiles !

donnees inutiles petitD'après une étude de Pure Storage réalisée en 2015, 72 % des entreprises européennes admettent collecter et stocker des données qu’elles n’utiliseront jamais. Cela peut paraître anodin mais la gestion de ces « dark datas » a un coût en temps et en argent. Un nettoyage s’impose !

Lire la suite...
Top